Orientalism as ethos? University of Lisbonn, 10.10.2017 (TECOP research project)

Orientalism as Ethos?

Data: 10 de Outubro de 2017
Local: Sala 2.13, FLUL

http://www.comparatistas.edu.pt/images/cartaz_tecop.jpg

 

Esta atividade insere-se no âmbito de um workshop (fechado) do projeto em curso Textos e Contextos do Orientalismo Português: Os Congressos Internacionais de Orientalistas (1873-1973). Esta TECOP talk reunirá à mesa, para uma conversa informal, os consultores do projeto (Filipa Lowndes Vicente, Jean-Pierre Dubost, K. David Jackson e Rosa Maria Perez), que foram convidados a refletir sobre uma questão central: « Será o Orientalismo um ethos? ». A conversa será moderada por Ana Paula Avelar (CHAM/Uni. Aberta), membro da equipa do projeto.

Atividade realizada no âmbito do Projecto Financiado

Textos e Contextos do Orientalismo Português – Congressos Internacionais de Orientalistas (1873-1973) – PTDC/CPC-CMP/0398/2014.

 

Jean-Pierre Dubost : Le MI-LIEU entre Orient et Occident : tentative d’établissement d’un état des lieux

Le MI-LIEU entre Orient et Occident : tentative d’établissement d’un état des lieux

Texte présenté le 01.07.2017 à Ussel d’Allier

(2e rencontre de travail du projet « Le MI-LIEU entre Orient et Occident »)

Insistons sur la graphie délibérément choisie pour le projet : nous écrivons mi-lieu avec un tiret qui sépare et divise le mot, pour laisser entendre que nous n’héritons pas d’un concept ou  d’une théorie ou d’une pensée acquise mais que nous interrogeons une situation –  donc un site. Proposer un état des lieux pour ce projet en cours, c’est  se demander  de quel lieu on peut parler pour parler de ce MI-LIEU.  Continuer la lecture de « Jean-Pierre Dubost : Le MI-LIEU entre Orient et Occident : tentative d’établissement d’un état des lieux »

Jean-Michel Renard : La migration des instruments de musique entre Orient et Occident (Séminaire à Ussel d’Allier, 2 juillet 2017)

Dans une belle intervention orale totalement improvisée Jean-Michel Renard, expert en instruments anciens, nous ouvre quelques fenêtres sur  son inépuisable savoir. Le vaste tour d’horizon qu’il nous livre en une heure montre à quel point l’histoire  de la migration des instruments de musique entre Orient et Occident  confirme que la longue histoire des relations entre cultures  est faite,  sur la très longue durée,  de migrations de savoirs et de pratiques et d’incessantes  réinventions locales. S’il est parfois possible de détecter l’origine de telle ou telle invention,  cela est bien plus souvent impossible. La question de l’origine devient même sans force ni fondement dès qu’on  la mesure à la prodigieuse vitalité des rencontres et des croisements. Le réseau de chercheurs des Orients désorientés ne peut que remercier Jean-Michel Renard pour cette très précieuse contribution.

https://richmedia.univ-bpclermont.fr/Mediasite/Play/94e211151ade4e2f905ffcb01aa81fb81d

 

 

Alain Petit : Le Japon laboratoire récalcitrant du savoir jésuite

Dans son intervention donnée à l’occasion du projet « Le MI-LIEU entre Orient et Occident » à Ussel d’Allier le 1er juillet 2017, Alain Petit propose une approche déconstructive de « l’empire jésuite », qu’il propose de considérer non  pas comme un empire, mais comme une interconnexion mondiale archipélique, dont le Japon est à la fois le laboratoire et la limite. Comment penser la schunyata bouddhique au prisme de la théologie chrétienne? Dans leur effort désespéré et inégalé de traduction culturelle mondialisée les Jésuites s’approchent au plus près de la différence culturelle entre Orient et Occident, mais  à la recherche d’une universalité du Divin pré-donnée à tout humain et quelque soit sa culture ils rencontrent dans le bouddhisme et notamment dans la pensée d’une Vacuité qui ne soit pas un Néant un cas radicalement imprévu et impensable pour eux qui les oblige à affirmer que les prêtres bouddhistes manipulent les âmes pour maintenir un pouvoir sur les coeurs, dessinant ainsi une figure de l’imposture ecclésiale que le rationalisme des Lumières retournera contre eux.

https://richmedia.univ-bpclermont.fr/Mediasite/Play/a152fd828e964cc79fc98a42864b58d81d

 

 

Le MI-LIEU entre Orient et Occident : 2ème séminaire à Ussel d’Allier (1er et 2 juillet 2017)

2ème séminaire du projet Le MI-LIEU entre Orient et Occident

2, rue de la Baillie, Ussel d’Allier, 1er et 2 juillet 2017 

Samedi 1er juillet :

9h 30 -10 h 30 Jean-Pierre Dubost : tentative d’établissement d’un état des lieux pour le projet. Discussion

11 h 12 h : Laurentiu Andrei : « De la philosophie comparée à la philosophie fusion. Comment la philosophie peut-elle devenir mondiale? » Discussion

14 h 15 h : Alain Petit :  Rappel de la contribution donnée à Paris (La vacuité bouddhiste au prisme de l’entendement jésuite au Japon), puis communication sur le père Lafitau. Discussion

16 h 00 – 16 h 45 :  Jean-Michel Renard, expert auprès de la CNES et de la CEDEA en instruments de musiques et antiquaire  (Bellenaves) : Sur la circulation des instruments de musique entre Orient et Occident. Communication suivie d’une visite de la collection d’instruments de musiques anciens à Bellenaves.

Dimanche 2 juillet

10 h – 11 h : Jean-Pierre Dubost : Poursuite de la communication donnée à Paris sur la théorie bakhtinienne du chronotope et sur sa mise à l’épreuve de son universalité. Quelle poétique des lieux pour la tradition japonaise ? Sur  les michiyuki-bun japonais (poèmes d’itinéraire). Discussion.

15 h – 16 h : poursuite des discussions, synthèse.

18 h – 19 h 30 CONCERT « entre Orient et Occident ». Mathieu Grégoire, piano.

DEBUSSY : « Prélude »  » La terrasse des audiences du clair de lune… »

DEBUSSY, « Images »  les deux livres ! (rarement joués en entier)…

TAKEMITSU : Les yeux clos, Rain tree sketch, rain Tree sketch II

MESSIAEN : « Le Loriot »(extrait du  catalogue d’oiseaux…)

Participants : Alain Petit (PHIER), Jean-Pierre Dubost (PHIER), Didier Coste (TELEM, Bordeaux 3), Ian Magedera (Université de Liverpool), Laurentiu Andrei (PHIER), Thony Morel (PHIER), Jean-Michel Renard  (ethnomusicologue et expert en instruments de musique anciens), Max Vega-Ritter (CELIS), Christina Kkona (post-doctorante à l’université de Aarhus), Mélissa Fox (PHIER).

 

 

 

 

 

 

 

فاتحة الطايب)جامعة محمد الخامس/ الرباط/ المغرب : النموذج العربي في الأدب البرازيلي (من خلال « الطبيب النفسي » لمشادو دي أسيس ))

Fatiha Taib (Mohammed V University/ Rabat/ University)

“The Arab model in Brazilian literature: Through an examination of Machado de Assis’ work –The Psychiatrist

Abstract :

  • Careful examination of Brazilian cultural production models, for example in Literature, reveals that the initiation of a real intellectual dialogue with classical Arabo-Islamic culture had occurred in the XIX th century. This took place at the same time in which the exotic and romantic view produced by the works of Latin American explorers, who visited Arab countries, established its dominance. There is no doubt that inspiration from the action of intellectual phagocyting”, which is based on a special philosophy reflecting the aboriginal inhabitants’ view concerning the dialectics of the “ego” and the “other”, has helped the Brazilian intellectuals who refused the European intellectual dominance to confront the “doctrine” of complete modernism and to celebrate cultural diversity. This began with phagocyting and modifying European models instead of rejecting them. Moreover, it appears that the Brazilian culture drew some inspiration, instead, from the classical model of Arabic culture, which does not relate to it – as do European models – through the colonial power relationship lasting about four centuries, in its quest to question the basis upon which is built the enlightenment program which decries projects of previous periods, abolishes differential treatment, and rejects the multiplicity of standards and the coexistence of different truths.

Continuer la lecture de « فاتحة الطايب)جامعة محمد الخامس/ الرباط/ المغرب : النموذج العربي في الأدب البرازيلي (من خلال « الطبيب النفسي » لمشادو دي أسيس )) »

INFORMATION : Contributions données lors du premier séminaire du projet de recherche « Le MI-LIEU entre Orient et Occident » à l’université de Paris 3 – Sorbonne (30 et 31 mars 2017).

Lors de ce premier séminaire  les contributions suivantes ont été données :

Alain  Petit : La vacuité bouddhiste au prisme de l’entendement jésuite au Japon.

Muriel Détrie : « Temps et espace dans Les Cygnes sauvages de Kenneth White : à la recherche d’un Orient non orienté » : il s’agissait de montrer comment ce récit de voyage sur les traces de Bashô peut se lire aussi comme le récit du passage d’une forme d’espace-temps qui nous est familière en Occident à une autre forme d’espace-temps qu’on pourrait croire inspirée de la poésie et de la spiritualité japonaises (le haiku et le zen essentiellement) mais qui en est assez différente et qui n’est finalement ni d’Orient ni d’Occident. Continuer la lecture de « INFORMATION : Contributions données lors du premier séminaire du projet de recherche « Le MI-LIEU entre Orient et Occident » à l’université de Paris 3 – Sorbonne (30 et 31 mars 2017). »

NOTE DE LECTURE : CHARLES GENEQUAND, « EAST AND WEST. DIALOGUE OR MONOLOGUES? » (EU-TOPIAS n° 9)

Signalons un remarquable article de Charles Genequand, professeur honoraire de langue et littérature arabe à l’université de Genève, paru en 2015 dans le n° 9 de la revue Eu-topias.

A consulter en ligne : http://eu-topias.org/en/east-and-west-dialogue-or-monologues/

L’article développe sur la longue durée la question d’une des-essentialisation de l’opposition Orient/Occident. Il  apporte des réflexions fructueuses aux débats soulevés dans le cadre du projet des Orients désorientés.

Annie Montaut : Temps, espace et représentation indienne du moi : lieu du partage (texte revu de l’intervention du 20 octobre 2016 à la MSH de Clermont-Ferrand)

 

ANNIE MONTAUT, Professeur Emérite (hindi/linguistique), INALCO, UMR 8202 (SeDyL, INALCO/CNRS/IRD)

(annie.montaut@inalco.fr, http://annie.montaut.free)

 

TEMPS, ESPACE ET REPRESENTATION INDIENNE DU MOI : LIEU DU PARTAGE

 

Intrication des représentations du temps, de l’espace et du sujet

Je voudrais commencer par un petit texte de l’écrivain contemporain Nirmal Verma, récemment disparu, qui montre à quel point sont intriquées les représentations du temps, de l’espace et du sujet dans sa culture. Elles procèdent en effet non d’un cadre objectif susceptible d’ordonner les catégories de la deixis (dont temps et espace) autour d’un centre organisateur qui est le sujet parlant, mais d’une subjectivité où l’empathie domine entre ‘sujet’ et ce que nous avons l’habitude de considérer comme ses ‘objets’ et où la notion de ‘je’ n’est centrale ni centrée. Continuer la lecture de « Annie Montaut : Temps, espace et représentation indienne du moi : lieu du partage (texte revu de l’intervention du 20 octobre 2016 à la MSH de Clermont-Ferrand) »

Anil Bhatti El comparatismo en la India, más allá de los márgenes occidentales.

Entrevista a Anil Bhatti, Profesor Emérito de la
Universidad Jawaharlal Nehru, Nueva Delhi, India
Por Lila Bujaldón
(Traducción de Belén Bistué)

 

Anil Bhatti obtuvo su doctorado en Germanística en la Universidad
de Munich. A partir de 1971 enseñó en la Universidad
Jawaharlal Nehru, de la ciudad de Nueva Delhi, en la Escuela de
Lenguas del Centro de Estudios Germanísticos. Actualmente es
Profesor Emérito de dicha Universidad. Fue becario de la
Fundación Humboldt, la cual le otorgó el Premio a la Investigación
2001. Además, el Servicio Alemán de Intercambio
Académico (DAAD) le concedió el Premio Jacob-Wilhelm Grimm
y tanto Alemania como Austria lo condecoraron con sendas
distinciones honoríficas en 2005 y 2011. También ha sido becario

del Colegio de Ciencias de la Cultura de la Universidad de Constanza
2010-2011. Las áreas principales de interés en sus investigaciones
son la teoría de la literatura y de la cultura, el orientalismo, los
estudios poscoloniales, la literatura alemana contemporánea, la
literatura comparada y los estudios culturales comparados,
campos todos en los que cuenta con una vasta lista de publicaciones. Continuer la lecture de « Anil Bhatti El comparatismo en la India, más allá de los márgenes occidentales. »

Le MI-LIEU entre Orient et Occident : Journée préparatoire autour d’un projet de recherche en cours de structuration

affiche-seminaire-20-octobre

Cette rencontre qui aura lieu à la MSH (salle 332) le jeudi 20 octobre 2016 de 14 h à 19 h se conçoit comme une opération de lancement d’un projet de séminaire inter-centres dans le cadre du projet de recherche LES ORIENTS DESORIENTES   qui devrait impliquer au sein de la MSH de Clermont-Ferrand  au moins le PHIER, l’IHRIM, l’EHIC et le ComSol et à l’extérieur des collègues membres du CERC (Paris 3), du THALIM (UMR 7172, Paris 3), du TELEM (Bordeaux 3),  d’ANHIMA et de l’INALCO  ainsi qu’à l’étranger des collègues partenaires du réseau Les Orients désorientés.  Deux intervenants extérieurs y participeront : Annie Montaut (professeure émérite à l’INALCO) ainsi que Sarga Moussa (DR au THALIM, UMR 7172). Continuer la lecture de « Le MI-LIEU entre Orient et Occident : Journée préparatoire autour d’un projet de recherche en cours de structuration »

COLLOQUE INTERNATIONAL (24 et 25 novembre 2016), MSH de Clermont-Ferrand : Repenser la relation asiatique avec l’Europe et les Amériques. La configuration de la modernité et la relation-monde, du XVIe au XXIe siècles.

repenser-la-relation-asiatique-1-basse

Ce colloque envisage d’aborder par le biais d’une large transdisciplinarité (études historiques, littéraires et religieuses, philosophie, géocritique, anthropologie) l’origine, le présent et l’avenir de ces conceptions et de ces relations. C’est pourquoi les communications couvriront une période très large – du XVIe siècle à aujourd’hui. Étudier l’établissement des nouvelles routes de commerce avec les premiers comptoirs européens en Asie et la constitution des nouvelles routes maritimes vers les pays qui, comme pour la Couronne espagnole, passaient souvent par les Amériques et la navigation trans-Pacifique, est un point de départ essentiel pour comprendre les échanges de l’ère moderne et leur évolution jusqu’à nos jours. Il en va de même de la relecture d’innombrables archives (religieuses, commerciales) oubliées. Il ne s’agira pas dans ce colloque de se substituer aux nombreuses études consacrées à l’histoire souvent largement oubliée et toujours déformée par un regard unilatéral occidental, mais de proposer des pistes pour de nouvelles approches (1). Continuer la lecture de « COLLOQUE INTERNATIONAL (24 et 25 novembre 2016), MSH de Clermont-Ferrand : Repenser la relation asiatique avec l’Europe et les Amériques. La configuration de la modernité et la relation-monde, du XVIe au XXIe siècles. »

فاتحة الطايب (جامعة محمد الخامس/ الرباط) : ظاهرة الحب « الكورتوازي » من زاوية التفاعل معظاهرة الحب « العذري »

Fatiha Taïeb (université Mohammed V, Rabat) :

 The interaction of Courtly Love and Al Udhri Love Traditions : A Two-way Interaction

ABSTRACT :

I intend in this paper to reconsider the cultural relationship between East and West in terms of the relation between Troubadour Poetry and the Poems of BaniUdra. My purpouse is not to examine the formal and thematical interaction between theTroubadour , stanzas (Muwashahat) and the Andalusian Zajal (a peculiar popular poetical tradition), but to consider the results of this interaction as the rise of a new literary phenomenon having its own norms.These norms can not be clarified by focusing merely on the Poetry of stanzas, zajal and BaniUdra’s, but rather on the cultural heritage of the Courtly Love poets, and their vision of the world.
In taking as my point of departure Troubadour Poetry as the receiving end , and Beni Udhra’s poetry and stanzas as the background influence, I do not mean this influence in its traditional, unidirectional sense; a sense which denies the receiver any creative role or innovation , and which dismisses any particularities from the reception system.
My aim is, rather, to focus on the two concepts of knowledge and interaction between the Self and the Other , in a ratio of respect of cultural difference . Continuer la lecture de « فاتحة الطايب (جامعة محمد الخامس/ الرباط) : ظاهرة الحب « الكورتوازي » من زاوية التفاعل معظاهرة الحب « العذري » »

Kanokwan Gerini (Silpakorn University, Bangkok) : G.E. Gerini’s ‘Tales of Rhizomatic Errantry’ : Multilingually Spoken

Errantry and relation

The tale of errantry is the tale of Relation. In contrast to discovery, conquest or exile, the trajectory and intent of errantry as interpreted by Édouard Glissant is very much the image of rhizome that is relational and dialectical. Rhizomatic thought is the principle behind Glissant’s Poetics of Relation, in which each and every identity is extended through a relationship with the Other. Relation is spoken multilingually and rightfully opposes the totalitarianism of any monolingual intent. In the tale of rhizomatic errantry, as opposed to that of rooted errantry, the author’s word continuously forms a rhizome by itself and in itself with everything possible on the basis of equality and respect. It leads from periphery to periphery, It makes every periphery into a centre. This literary formation fosters connections between a field of reality (the world), a field of subjectivity (the author) and a field of representation (the work) which result in literature in which multi-culture, multidiscipline, multi-genres and multilingualism are at play. In the Oriental métissage of Asia, it beautifully links, among others, with the works on Orientalism by Victor Segalen. Continuer la lecture de « Kanokwan Gerini (Silpakorn University, Bangkok) : G.E. Gerini’s ‘Tales of Rhizomatic Errantry’ : Multilingually Spoken »

ORIENTation, monde centré : cartographie jésuite (note de lecture)

Je recommande le très intéressant billet de Jack Keilo, qui met en évidence la cartographie mentale du projet  jésuite, celui d’un monde ORIENTé et centré. A lire  dans le carnet de recherche CENTRICI : « Magellan’s Itinerary, The Jesuits an the centre around the North Pole ».

A consulter sur centrici.hypotheses.org/1085 :  CENTRICI

Les Orients désorientés, Editions Kimé, Paris, 2013 : table des matières

Orients Kimé

Table des matières de la première publication du programme :

Les Orients désorientés, Editions Kimé, Paris, 2013, 350 p. (29€)

Introduction
Les Orients désorientés : objectifs et genèse d’une question d’avenir…………………..7
Première partie
MODELES, FIGURES ET DEVENIRS
Ian MAGEDERA
Désorienter l’Orient et les orients désorientés: Said, Derrida et le paradoxe du GPS : ………………………………………………………………………………………………………………………….33
Lila IBRAHIM-LAMROUS
Les tribulations désorientés de Léon l’Africain d’Amin Maalouf ………………………57
Rittipairoj KANOKWAN GERINI
Les paroles «d’errance rhizomatique» de G. E. Gerini: Du parler multilingue …71
Jean-Pierre DUBOST
Orient et Occident: relations, hospitalité, désorientation
(Adonis, Jabès, Glissant, Pamuk) …………………………………………………………91 Continuer la lecture de « Les Orients désorientés, Editions Kimé, Paris, 2013 : table des matières »

Orientalismes européens et échanges culturels et littéraires avec l’Amérique latine et l’Orient: divergences et affinités

PUBLICATION du colloque international « « Orientalismes européens et échanges culturels et littéraires entre l’Amérique latine et l’Orient : divergences et affinités », co-organisé par Jean-Pierre Dubost, Axel Gasquet et Fatiha Benlabbah, directrice de l’Instituto de Estudios Hispano-Lusos (IEHL) du 28 au 30 octobre 2014 à l’université Mohammed V de Rabat.

http://iehl.um5a.ac.ma/images/PDF/alirfan.bmp

alirfansumario