Les mi-lieux entre Orient et Occident dans les récits de voyage : Conference in Tozeur (Tunisia) 11th-12th of December 2018

Colloque international organisé en collaboration avec l’ISEAH de Tozeur (Tunisie) et le réseau de recherche « Les Orients désorientés » (UCA, PHIER et IHRIM)

ISEAH de Tozeur, Tunisie,  11-12  décembre 2018

Dans le cadre du programme de recherche Les Orients désorientés le projet de recherche Le MI-LIEU entre Orient et Occident se propose d’interroger un complexe de questions convergentes : dans le monde globalisé qui est le nôtre, marqué par une tension et une dialectique entre local et global, comment aborder dans sa dimension transculturelle la question cruciale du lieu, du monde comme entour – de ce qu’Augustin Berque (fils du grand arabisant Jacques Berque) appelle en tant que géographe, mais aussi japonologue et sinologue « l’écoumène », c’est-à-dire cette  relation à la fois sensible, sociétale et culturelle entre le Soi et l’entour qu’il aborde autant en chercheur occidental qu’à partir de la pensée japonaise. Cette thématique qui engage autant le statut de l’espace et les mutations de la temporalité de nos existences et de nos sociétés que notre appréhension de l’entour et de l’habitabilité du monde a déjà donné lieu à plusieurs séminaires, en partie documentés sur le site des « Orients désorientés ». Ce colloque, qui résulte d’une collaboration entre le réseau de recherche des « Orients désorientés » et l’ISEAH de Tozeur, se propose d’aborder cette fois-ci ces questions notamment par le biais de la riche matière des voyages entre Orient et Occident dans la perspective ouverte par le projet de recherche Le MI-LIEU entre Orient et Occident. Il ne s’agit donc pas simplement de se pencher sur la littérature de voyage qui fait l’objet de nombreux travaux (voir par ex. le site du CRLV), mais d’interroger des modalités de relation Orient/Occident en rapport avec l’approche globale qui est celle des Orients désorientés, qui s’attache à déconstruire les représentations en revenant sur l’impensé ou le refoulé des relations complexes entre Orient et Occident faites de rencontres et  d’emmêlements culturels d’une très grande diversité.

Il s’agit en tout cas d’interroger les relations entre Orient et Occident non comme un simple ‘aller vers’ mais comme une multiplicité de tracés et de rencontres produisant autant de « MI-LIEUX » entre Orient et Occident indissociables de noms, de scènes et de lieux qui relèvent autant d’une cartographie mentale que de rencontres vécues avec des cultures, des territoires. Les récits de voyage en Orient, depuis l’Europe ou depuis les Amériques, mais tout aussi bien les voyages d’Ibn Battuta, les relations de voyage portugaises ou les relations de voyage des bouddhistes chinois vers les contrées occidentales et bien d’autres textes encore offrent par exemple une riche matière permettant d’interroger ce que « dés-orientation » veut dire dans la perspective qui est celle des Orients désorientés.

Comité d’organisation : Jean-Pierre Dubost (Clermont-Ferrand), Francis Lacoste, Moufida Aliou, Hassen Bkhrairia (Tozeur)

Comité scientifique : Badreddine Ben Henda (Université de Tunis), Jean-Pierre Dubost (PHIER, UCA), Jalel El Gharbi (Université de la Mannouba), Kamel Gaha (Université De Tunis), Axel Gasquet (IHRIM, UCA), Alain Petit (PHIER, UCA), Hassen Bkhrairia (ISEAH, Tozeur), Francis Lacoste (Université de Gafsa),  Sarga Moussa (CNRS/THALIM, Paris III-Sorbonne), Mustapha Trabelsi (Université de Sfax).

Les propositions de communications sont à envoyer avant le 31 mars 2018 dernier délai à Jean-Pierre Dubost (PHIER, UCA) dubost.jeanpierre@gmail.com et  Bhrairia (ISEAH, Tozeur) hasbkhrairia@gmail.com . Réponse du comité scientifique dans un délai d’un mois.


Auteur : Jean-Pierre Dubost

Professeur émérite de littérature générale et comparée à l'université Blaise Pascal (Université de Clermont Auvergne) Jean-Pierre Dubost, membre du centre de recherches PHIER (Philosophies et rationalités) a enseigné de 1972 à 2001 à l'université de Stuttgart comme romaniste et comparatiste puis à partir de 2011 à l'université Blaise Pascal comme comparatiste. Ses publications ont pour objet la littérature libertine de l'âge classique, les rapports entre littérature et philosophie, les théories de la fiction et de la représentation, l'analyse de la topique romanesque, les écritures poétiques, les thématiques de la rencontre, de hospitalité et du témoignage, les littératures francophones, la littérature comparée dans une perspective de mondialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.