Les Orients désorientés, Editions Kimé, Paris, 2013 : table des matières

Orients Kimé

Table des matières de la première publication du programme :

Les Orients désorientés, Editions Kimé, Paris, 2013, 350 p. (29€)

Introduction
Les Orients désorientés : objectifs et genèse d’une question d’avenir…………………..7
Première partie
MODELES, FIGURES ET DEVENIRS
Ian MAGEDERA
Désorienter l’Orient et les orients désorientés: Said, Derrida et le paradoxe du GPS : ………………………………………………………………………………………………………………………….33
Lila IBRAHIM-LAMROUS
Les tribulations désorientés de Léon l’Africain d’Amin Maalouf ………………………57
Rittipairoj KANOKWAN GERINI
Les paroles «d’errance rhizomatique» de G. E. Gerini: Du parler multilingue …71
Jean-Pierre DUBOST
Orient et Occident: relations, hospitalité, désorientation
(Adonis, Jabès, Glissant, Pamuk) …………………………………………………………91 Continuer la lecture de « Les Orients désorientés, Editions Kimé, Paris, 2013 : table des matières »

Orientalismes européens et échanges culturels et littéraires avec l’Amérique latine et l’Orient: divergences et affinités

PUBLICATION du colloque international « « Orientalismes européens et échanges culturels et littéraires entre l’Amérique latine et l’Orient : divergences et affinités », co-organisé par Jean-Pierre Dubost, Axel Gasquet et Fatiha Benlabbah, directrice de l’Instituto de Estudios Hispano-Lusos (IEHL) du 28 au 30 octobre 2014 à l’université Mohammed V de Rabat.

http://iehl.um5a.ac.ma/images/PDF/alirfan.bmp

alirfansumario

 

Orient/Occident : au-delà des essentialismes

Publication des actes du séminaire « Orient/Occident : au-delà des essentialismes » (20e congrès de l’AILC/ICLA, Paris, 2013).
Parution prévue pour 2017 dans la publication collective  « Le comparatisme comme approche critique », Editions Garnier, Paris. Continuer la lecture de « Orient/Occident : au-delà des essentialismes »

Les orients désorientés. Repenser la relation Orient/Occident dans un monde global

L’éclatement de la notion d’orientalisme et la nécessité de dépasser le procès qu’Edward Said intentait à l’orientalisme occidental comme moment de l’expansion coloniale (Said, Orientalism, 1978) est l’une des conséquences d’une situation de ‘relation’ (au sens qu’Edouard Glissant donne au terme) impliquant l’ensemble des cultures en contact, quelle que soit la forme de bonne ou mauvais rencontre à l’origine de ces contacts, échanges, interpénétrations. Observer la multiplicité qui en résulte, au-delà de la puissance de dissolution que cet éclatement dégage, est l’une des tâches les plus urgentes d’aujourd’hui. En penser les figures et les enjeux devient un enjeu majeur de l’analyse des différences, des opacités et des barrières culturelles et exige une observation patiente des manifestations multiples de ce que Glissant désigne par le terme de “poétique de la relation”. Continuer la lecture de « Les orients désorientés. Repenser la relation Orient/Occident dans un monde global »